Nouveautés


BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DE

JEHAN JONAS
SECOND SOUFFLE

Photo-N&B

Chansons françaises
Chansons Ă  texte

Cliquer ici pour voir l’article paru sur le site « Nos enchanteurs » le 29 mai 2014.

Bonjour,

Certains, parmi  les membres, ont demandé si l’Association Jehan Jonas Second-Souffle existe toujours ou bien si elle s’est mise en veilleuse.

L’association existe toujours, même plus que jamais, mais également quelque peu mise en semi-veilleuse pour cause de gestation, arrivée aujourd’ hui à terme, puisque nous sommes en mesure de présenter le dernier-né. Dernier-né, pas des moindres, qui nous tient et, je pense, qui vous tient également à cœur : l’Histoire Humaine de l’auteur-compositeur, du chanteur, du créateur, de l’homme Jehan Jonas et de la Confiscation de son œuvre qui en fut faite. Il fallait que ce livre fût écrit –je me l’étais promis- mais non pas comme une narration rigidement biographique. Dans le tourbillon de cette plongée dans la mémoire, comme à travers le foisonnement intarissable de l’œuvre de Jehan Jonas, s’imposait à moi une tentative de réflexion offerte à partager sous divers angles d’observation, indispensables à l’approche et à la compréhension de l’artiste comme de l’homme. Ne pas permettre l’escamotage, ne pas accepter de laisser s’absenter la ferveur à côté de ce passeur cardinal, rare, incarnant, dès l’aube de sa vie, le talent, quand il n’a pas d’âge et pousse à contre-courant d’une société formatée à la rentabilité. Défendre son ardeur poétique qui savait réveiller la flamme de l’évasion comme celle de l’insurrection tant elle emprunte la calligraphie de chacun. Pas davantage obéir aux censeurs qui crurent décider de l’effacement de ses traces ignorant que les coquelicots et les bleuets que l’on disait anachroniques, obsolètes, refleurissent sur les talus… Le rouge de la révolte, le bleu du rêve…


image001


Il s’agit d’une tentative de rĂ©ponses Ă  tous ces      questionnements, presque des Ă©nigmes de cette non-  reconnaissance qui furent partie prenante de sa fin  prĂ©maturĂ©e. A pas mĂŞme trente-six ans… Une indĂ©cence…    Il faut bien Ă  un moment donnĂ©, rĂ©pondre Ă  la sollicitation  d’une actualitĂ© qui exige une vĂ©hĂ©mence Ă  l’image de la  sienne. VĂ©hĂ©mence aujourd’hui aphone qui renvoie l’intĂ©gritĂ© Ă  des qualificatifs taxĂ©s d’oripeaux vieux-jeu.  Nous  traversons une pĂ©riode consensuelle de dĂ©s pipĂ©s,  une pĂ©riode frelatĂ©e prĂ©sentĂ©e et vĂ©cue comme une  normalitĂ© alors qu’elle a des relents de forfaiture  cyniquement adoubĂ©e .Elle n’est que confirmation de ce que  Jehan Jonas, dans les annĂ©es 1964 / 1980, habitĂ© de  conviction Ă  l’image de son amour pour la vie, tentait de  partager. Dire qu’il dĂ©rangea s’apparente Ă  l’euphĂ©misme.  Il n’en continua pas moins Ă  s’exposer et nomma encore et  encore ce qui, aujourd’hui, s’étale  en devanture au comble  de la forfaiture pratiquĂ©e en toute Ă©vidence. Espace  encombrĂ© oĂą certaines valeurs n’ont dĂ©finitivement plus  droit de citĂ©. Alors que d’autres, au comble du cynisme,  abusent en toute « officialisation » frisant l’impudique  « évidence », et brandissent  le fanion du mĂ©pris. A moins  que… Qui sait ?

Jehan Jonas avait pressenti cette crue qui allait se faire  dĂ©vastatrice, animĂ©e de mercantile convoitise. Sa  plume  comme sa voix n’eurent de cesse d’en dĂ©couvrir les dessous  sĂ©ducteurs de la pointe de sa plume et aux harmonies de ses  cordes vocales. Certains tentèrent de le faire taire, s’y  employèrent, arguant pour cela du crime d’irrĂ©vĂ©rence, du  crime de lèse-monarque, d’insolence Ă  l’égard de l’establishment et d’une rĂ©publique qui ne se respectant pas  ne pouvait prĂ©tendre ĂŞtre, Ă  son tour, respectĂ©e. Il fallait  donc, Ă  tous prix Ă©radiquer ces germes de conscience. Les  reprĂ©sentants de la doxa, d’une « intelligentsia » auto-  proclamĂ©e, s’y adonnèrent et parvinrent Ă  leurs fins dans l’autosatisfaction du  devoir accompli, adoubĂ©.

Certains le firent taire. Il ne fut pas l’unique cible.

Même si Jehan Jonas a toujours revendiqué le fait pour  tout un chacun d’être l’auteur de ce qui lui advient, il faut  bien orienter le projecteur sur les zones d’ombre de l    ’histoire de sa vie qui font partie du tissage premier et              induiront, à son insu, la course de la navette entre fils de chaîne et fils de trame des entrelacs  de sa vie.

Cette Confiscation nous a également privés de son aire d’évasion à travers les galaxies poétiques où il retrouvait des amis de nostalgie. Ces amis de voyages interstellaires qui lui « faisaient une place » au pied d’un Phare, près d’un Copain de la lune ou des Dames de la nuit pour partager, ce que d’aucuns nommeraient « utopies » alors que ce ne sont que subtiles épices qui nous aident à choisir ou inventer les nôtres …

Il était de ces êtres rares qui ne peuvent vivre dans la privation du rêve au plus profond de l’âme…Offrir des échappées vers le rêve c’est offrir d’indispensables escapades vers l’Amour au sens le plus vaste de ce qu’il symbolise. Telle fut son unique quête : l’Amour…

Je souhaite que le voile levé sur cette Histoire Humaine aide à mettre la lumière sur ce qui, pour nombre d’entre vous, demeure une énigme.

Laure Cousin Jonas


L’ouvrage de 300 pages est accompagné de 48 photos au plus près de la chronologie des événements relatés. Quelques dessins et documents originaux également.

Afin de ne pas perturber la lecture par trop d’interruptions, nombreux textes de chansons ne figurent qu’en extraits illustrant mes dires. Certains autres, inédits, ne supportent le fractionnement tant ils portent l’évidence du profil visionnaire de Jehan Jonas. Tous ces textes trouveront leur place en intégralité dans le prochain recueil d’ors et déjà promis à l’édition, à l’exception de ceux déjà parus dans le Volume I de l’Oeuvre chantée de Jehan Jonas éditée en 2004 aux Editions Arthémus.

La maison d’Edition Arthémus qui n’existe plus. Je ne peux passer sous silence le décès, le 26 Octobre 2012, de Patrick Clémence, éditeur, imprimeur, chanteur, artiste peintre, créateur breton qui honora toute sa vie la chanson de ceux pour qui les mots et la parole donnée étaient un acte d’engagement au-delà de toute signature. Plus qu’une pensée chaleureuse pour lui et pour Annie, sa femme, je me souviens… *

Merci d’avance d’accueillir cette Histoire Humaine passée par La Confiscation, merci, à votre tour, de la faire connaître. Comme nous le confirme particulièrement la période que nous traversons, notre éthique réclame la vigilance qui toujours habitat Jehan Jonas.

Cette lettre, vous auriez dû la recevoir déjà le 18 Septembre 2013, date à laquelle l’ouvrage est «sorti pendant une semaine » aux Editions L’Harmattan.

À la réception des premiers exemplaires de l’ouvrage, la rencontre avec l’objet fini fut un choc.

Les photos comme les pièces scannées ont fait l’objet, de la part de Quentin Dupont, responsable-maquettiste de la mise en page, d’un important travail de nettoyage, de restauration, de recadrage, de retouche, travail qui appelait une impression à la mesure de ce soin comme à la mesure de celui auquel Second Souffle a toujours été attentif. Mesure à l’image de tout ce que notre association a sorti depuis le début de sa création. Exigence à l’image de l’artiste et de l’homme Jehan Jonas.

Les documents demandĂ©s au dĂ©part par la maison L’Harmattan – tant la version numĂ©rique que la version papier – et qui leur furent remis, Ă©taient d’une qualitĂ© parfaite.

Précisons que cette maison d’édition ne fournit pas de « Bon à Tirer » papier avant impression. Détail que l’on ne découvre que lorsqu’on le demande.

Le 18 Septembre 2013, à réception des 5 exemplaires remis à tout auteur à la sortie de son livre, la très mauvaise qualité d’impression accusait des photos et illustrations floutées, charbonneuses nuageuses et sales, exigeant un retirage. Ce dernier fut demandé, envisagé puis refusé. Le contrat d’édition rompu, résilié et mes droits d’auteur officiellement recouvrés.

Décision fut alors prise de proposer à d’autres maisons d’édition, l’ouvrage, mais… Les Editions L’Harmattan avaient, à cette date, lancé leur programme de diffusion via internet. Une vingtaine de sites le proposait à la vente (environ 30€), en France et à l’étranger et le propose encore à ce jour. Il m’a été stipulé qu’aucune maison d’édition ne s’engagerait à éditer un ouvrage déjà virtuellement édité dans une autre maison et, si même n’existant pas, proposé à la vente…

Syndrome décidément bien tenace de la Confiscation …

Tous ces événements ont fait perdre beaucoup de temps regrettable, ce qui m’a décidée à éditer moi-même, à compte d’auteur, l’ouvrage que je vous propose aujourd’hui, dans une nouvelle présentation, nouvelle couverture et respect de qualité.

Voilà pourquoi, cette annonce vous parvient avec six mois de plus que prévu et après une démarche sur la détermination…! Je dois dire que je ne suis pas la seule à avoir demandé à cette maison d’édition, un retirage…

* (patrickclemence.fr)


Réalisations de l’Association Jehan Jonas Second Souffle :

- Coffret 4CD rééditant dans les 3 premiers tous les vinyles enregistrés du vivant de Jehan Jonas et un quatrième CD de 20 inédits de et par Jehan Jonas (55,60€ port compris)

- Les CD 1,2, 3 et 4 du coffret pouvant être acquis à l’unité. L’achat du 4ème motivant le cadeau du coffret vide avec livret de 52 pages, reconstituant in fine, le coffret intégral (17€ port compris)

- Le premier recueil des textes de chansons, de sketches, de monologues, photos… (19€50 port compris)

- Le CD du spectacle « Ce soir…On récalcitre » créé par Jehan Jonas en 1975 à Paris, au cabaret La Pizza du Marais, rue des Blancs Manteaux (à nouveau disponible) (14 €, port compris)

- Le CD Bavure de 21 titres inédits, de et par Jehan Jonas (14 €, port compris)

- Le DVD du Spectacle « Hommage  à Jehan Jonas » au festival « Alors… Chante » en Mai 2006 à Montauban par plusieurs généreux artistes autour d’Yves Jamait (32 €, port compris)

- Sortie le 10/04/2014 de la biographie: « Jehan Jonas, Une Confiscation » par Laure   Cousin.   Disponible dès maintenant au prix de 24,50 €, port compris, auprès de l’association

Nous  profitons de l’annonce de ce nouveau partage pour faire un Rappel de Cotisation Annuelle pour   l’association, engagement dont la fidélité nous est importante. Compte tenu de la dispersion des membres dans toute la France et en pays francophones, adhérer à ce Second Souffle n’est pas pour autant être membre actif Cependant, votre adhésion nous aide, énormément, à entretenir le suivi de notre ténacité au long court, notre patiente mais indispensable tentative de restauration, encore bien partielle. Le montant de la cotisation annuelle n’a pas changé, elle demeure depuis l’aube de notre existence de 15 euros.

Merci pour votre assiduité et pour votre fidélité.

Association Jehan Jonas Second Souffle 7 Allée du Stade 31570 Bourg St Bernard

BULLETIN d’ADHÉSION 2014

Nom ……………………………………………Prénom ……………………………………………………………

Adresse….………..………………….………………………………………………………………………………..Courriel…………………………………………………………Tél.……………………………………………

souhaite adhérer à l’Association Jehan Jonas Second Souffle en qualité de :

-  Membre adhérent, cotisation 15 €

-  Membre Bienfaiteur, à l’appréciation bienvenue de chacun

Ci-joint un chèque de ……… €, montant de la cotisation

Date :                                                              Signature :

Merci de libeller le chèque à l’ordre de : Association Jehan Jonas Second Souffle

Association Jehan Jonas Second Souffle  7 Allée du Stade  31570  Bourg St Bernard

05 34 66 36 99 / 06 08 14 19 54 jehanjonas2dsouffle@yahoo.fr Site : jehan-jonas.fr

A PROPOS DE SCRUTIN

On vous colle dans un isoloir… Un beau dimanche… Tiens… Vote ! Le choix en portemanteau… Une voix… Une voix pas toujours très claire… Une voix qui chante pas « La Tosca ». Pas « Carmen ». Pas « Rigoletto ». Une voix qui s’égosille dans une Marseillaise à la tête du client. Une Marseillaise revue et révisée par Enrico Macias.*  Façon populiste.

Une voix qui en vaut une autre… C’est à dire pas grand’ chose finalement… Une qui a pensé la question, une autre qui n’a rien pensé du tout, et le même poids dans la bascule électorale… Le cheval à bascule plutôt… Comme le cheval de Troie du candidat aux « Présidentielles ». Qui pourra dire ce qu’il a dans le ventre ? Oui… Bien sûr… Mais alors il sera trop tard… Il sera dans la place. Avec armes et bagages. Quel qu’il soit, de droite ou de gauche… Et encore en limitant les dégâts…

Et puis ce centre et ses centristes (cent tristes) nombril de la politique. La selle du cheval à bascule. Qu’on change de cheval, il faudra bien toujours une selle, pas vrai ? Moi je m’en fiche, j’ai mon bilan pour moi… J’ai mon bilan tranquille… Merde… J’ai encore marché dans un Pompidou… Et du pied droit bien sûr… Noblesse oblige… Voyez mes chiffres : Il y a eu plus de ménages qui ont acheté une automobile

Et tous ces vieillards qui ont faim… Comment ? Je n’ai pas songé à eux plus tôt ? Mais et les petits chinois alors ? Hein ? Qu’est-ce que vous en faites des petits chinois ? Allons, allons… Soyez sérieux… Parlons chiffre plutôt… Je n’ai jamais autant songé à mes petits Français qu’aujourd’hui… La preuve j’en parle.

Ca c’est un homme ! Avec une paire de Poher grosse comme ça ! Une paire de Poher Ă  faire pâlir d’envie la plus experte Defferre ! N’importe quel trottoir vous le dira. Suffit de monter… T’écoutes parler, t’écoutes encore… Dira ? Dira pas ? Tu l’entendras peut-ĂŞtre si tu dors pas avant… Moi, j’écoute… Tous les soirs… Une cafetière pleine Ă  cĂ´tĂ© de moi… Je ne comprends pas grand – chose mais ça amuse le petit… RevoilĂ  l’autre avec son bilan. Personne n’a un fusil ? C’est plus de la soupe, c’est du consommé… Du consommĂ© de poulet… Et mon programme au bout de la langue…  Entracte d’un quart d’heure. Repos, pouvez voter. Et l’autre qui a un entracte… Sans programme. Il l’a dit. Je n’invente rien… Il a un objectif. Un objectif enculaire. Mai soixante-huit ça n’évoque rien pour vous ? Saint Damoclès, priez pour nous… Mai soixante-huit… La peur au ventre… Si on dĂ©plaçait la date du quatorze juillet ? Ils rigolent aujourd’hui.

Ils ricanent… Ils disent : « Ces jeunes… » « Ils pensent… » « Ils SAVENT ». Bien sûr, à cette époque là ils riaient moins haut… Ou alors de loin… Souvenez-vous… Qui les entendaient au mois de mai soixante-huit ?

Le rire était coincé dans un pan de chemise et la fesse prenait l’air… L’Elysée était vide et les rues étaient pleines… On commençait à croire… A rêver… Et puis Mitterand vint… Et avec lui la bande des maos de la gauche… La parlotte devant le five’ O Séguy-la-Générosité… à 1,7%… A peu près… Mais tout ça c’est du passé… C’est déjà un morceau d’hier, une peau d’ours qu’on nous refourgue au rabais… Les vaches ! Ils nous l’ont mités rien qu’avec leurs discours à la mors-moi-le-Duclos. On n’en sortira pas.

Et puis aujourd’hui les promesses… Le match… Une prime de cinq cents francs offerte par la maison Touche, au vainqueur de ce combat… Comme à l’Elysée-Montmartre. Là où qu’on joue Rabelais par des gens courageux… Il est peut-être tout simplement là le vrai courage… Faire monter les snobs jusqu’à l’Elysée-Montmartre et de les appeler « peuple »… Mais je sors du sujet… Holà, cittoyen… Explique-moi un peu ce que c’est que l’assemblée législative ? Le Sénat ? Le rôle du parlement ? Du député ? Du maire dans la commune ?… Ben… Heu… voté !… Ben voyons ! T’as voté quoi ? Rocard… Quoi ? Parce que le mot d’ordre était de voter Rocard.

Ah ? Bon…

Et vous ? Vous votez pour qui ?… Pour Ducatel… Quoi ? Ben voyez – vous, je ne suis qu’un pauvre petit commerçant… Et alors ? Et alors il a promis de faire sauter la T.V.A.

Ah ? Bon…

Et vous mademoiselle ?

Moi, je vote Krivine ! Tiens ? Et pourquoi ? Parce qu’il a dit de ne pas voter et que je suis d’accord avec lui.

Ah ? Bon…

Oh France… Ton avenir est dans les étoiles…

Et puis, peut-être, un jour, dans nos radios, nous entendrons… « Ici Dublin… Les Français parlent aux Français… » Une voix qui nous rappellera quelqu’un… Pom Pom Pom Pom ! (air connu) Et on remettra ça… Vingt ans de plus dans les ergots. Une sorte de dix-huit brumaire à rallonge…

De toutes façons quand on reçoit des coups de savates dans le Ducatel, qu’importe qui les donne… ? Moi je ne suis pas d’accord… Ta gueule ! Mais… Ta gueule ! Tout le monde est d’accord, alors tais-toi ! Vote…

Pour qui ? Pour Duclos, par exemple… Bon… toute la jeunesse avec Duclos… Bon… Depuis le temps qu’il les a derrière lui, il cumule… Une jeunesse ça va, mais quand on en a plusieurs dans le casier à souvenirs, évidemment, ça marque. Et puis plus tard, on pourra toujours le nationaliser…

Demandez à l’intérieur ce que vous ne voyez pas à l’étalage… On ne peut tout de même pas leur ouvrir le ventre… D’ailleurs la république craint les courants d’air. Ca l’enrhume. Et quand elle est enrhumée, elle éternue… Elle éternue des lois… Pleines de flics.

Elle postillonne des restrictions et des forces répressives. « Faites donner la garde » et tutti quanti. Je me demande aussi pour qui vont voter les bonnes sœurs… Sûrement pas pour Krivine… Ou alors on nous les aurait changées… On ne sait plus sur qui compter. Disons qu’elles voteront pour Defferre et n’en parlons plus. Mais tout ça ne sont que réflexions d’avant scrutin qui ne seront lues qu’après. Ca fera un souvenir…

C’était le bon temps ! Et puis on se rappellera les promesses non tenues… Les conneries non retenues… Visages engloutis… Les rêves écharpés… On a changé de marteau mais c’est toujours sur nos doigts qu’on tape.

Profitez-en… Ca ne durera peut-être pas !

* Tous les noms cités figurent dans le texte d’origine

Texte Ă©crit en 1980


transparent Dernier CD d’inĂ©dits :  » BAVURE » de et parJEHAN JONAS

(21 titres et livret 24 pages couleur)

Dans le foisonnement de son oeuvre en jachère nous vous proposons un nouveau choix, une nouvelle gerbe de couleurs sur fond d’herbes pas si folles que ça dans les temps dĂ©jĂ  annoncĂ©s, dĂ©noncĂ©s, dĂ©plorĂ©s par Jehan Jonas.Plus que jamais ces herbes folles sont vivaces et pour certaines, malheureusement, d’une actualitĂ© qui calcine.

21 textes, Ă©crits dans les annĂ©es 1960-1980, glissĂ©s comme un trait d’union sous la porte du temps. Deux Ă©poques confondues dans la dĂ©rision et la transposition Ă©vidente auxquelles les textes de l’auteur invitent et forcent. La forme change, le fond perdure. Peut-ĂŞtre est-ce lĂ  le caractère autodidacte du temps accompagnĂ© de l’Ă©prouvante solitude de la luciditĂ©…

Nous avons rĂ©alisĂ© ce CD Ă  partir d’enregistrements sur magnĂ©tophone, lesquels n’Ă©taient Ă  l’Ă©poque pour Jehan Jonas, qu’un aide-mĂ©moire, des tiroirs de rangement.

Vieilles bandes de travail patiemment traduites sur CD par Philippe Billault, dont ces 21 titres.

21 titres soigneusement revisitĂ©s techniquement par Jean-Philippe Hauray pour les restaurer et les dĂ©barrasser des scories de la technologie de l’Ă©poque.

21 titres servis et sertis dans la sensibilitĂ© pleine d’Ă©coute de Nicolas Bouchet, chargĂ© de la collaboration graphique du livret et du boitier.

Sans oublier Bruno et Jean-Luc de Copy Diffusion Service qui savent toujours répondre professionnellement et amicalement au long des années.


Dans le souci, toujours le mĂŞme, de donner l’opportunitĂ© de faire dĂ©couvrir cette oeuvre inclassable et plus que jamais d’actualitĂ©, nous offrons pour l’achat de ce nouveau CD  (13 euros, port compris) , un cadeau à choisir entre le CD1 , ou le CD2 ou le CD3  ou encore le Recueil (vol1) de 300 pages de chansons , monologues, dessins et photos de Jehan Jonas.

transparent

couverture « Je chanterai longtemps comme on écrit un livre
Et revenant souvent sur les pas parcourus
Je me tendrai la main pour m’aider à me suivre
Egaré déjà vieux avant d’avoir vécu
Je suis ce que ne sont ni les fleurs ni les villes
Je suis franche catin, le trottoir vagabond
Qui ne voit pas plus haut que ses pavés dociles
Et lĂ  fais les cents pas Ă  user mes talons
Je suis l’esprit qui danse au fond des bals éteints
La valse qui s’endort doucement sur la piste
Tandis que traîne ici l’âme des musiciens
Je suis là suffocant dans une peau d’artiste… »
transparent

TURE


sun

Retrouvez ci-dessous la  vidéo, cliquez sur celle-ci pour la lancer :

http://jehan-jonas.fr/wp-content/uploads/listevideo/jonas.flv

sunDĂ©couvrez toute la diversitĂ© de l’Ĺ“uvre libertaire et poĂ©tique de Jehan Jonas

  • Chansons Rebellesscan site 38
  • Chansons PoĂ©sie
  • Chansons Contestataires
  • Chansons Tendres

sunJehan Jonas : Plus de 1000 titres caustiques, dĂ©capants, insolents, Ă  rire et Ă  pleurer…

Le talent de Jehan Jonas c’est aussi des sketches, des nouvelles, des pièces de théâtre et autres Ă©crits:

« d’un Poète Libertaire au sens rigoureux du terme »

image-accueil

image-accueil2

——————————Chansons de LibertĂ©

————————————————-Chansons d’Amour

——————————————————————-Chansons d’Humour

————————————————————————————Chansons de RĂ©sistance

A  l’exception des caricatures de Barbe, David et Bob, tous les dessins sont de Jehan Jonas